English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • Nouvelles

     


    Relance de la mission de la Compagnie de Jésus
    (05-Sep-2018)

    Réunion du Conseil général élargi – Allocution d’orientation du P. Général

    La réunion de cinq jours du Conseil général élargi (Consiglio Allargato) a commencé le lundi 3 septembre par une eucharistie avec la communauté jésuite. La rencontre a posé les bases du discernement de janvier 2019 sur le discernement des Préférences apostoliques universelles. Vous trouverez ici des extraits de l’allocution d’ouverture du Père Général.

    • Les préférences apostoliques universelles

    Le P. Arturo Sosa a d’abord parlé des préférences apostoliques. Il a souligné que ce processus, dans lequel toute la Compagnie de Jésus est impliquée, peut mener à un regain de vie pour la Compagnie; il peut aussi révéler une manière particulière de vivre notre relation avec le Saint Père. Dans la plupart des provinces, on a fait un discernement et les réunions des Conférences de provinciaux va maintenant faire avancer ce processus.

    Relance de la Compagnie

    « Le premier (sujet) est l'importance que les Préférences apostoliques universelles peuvent avoir dans la réanimation du corps apostolique de la Compagnie et dans l'orientation de sa planification apostolique dans les années à venir. [Nous avons] la grande responsabilité de trouver une formulation des préférences apostoliques universelles qui aide autant que possible à cette fin »

    Relation avec le Saint Père

    « [Nous] voyons dans la formulation des préférences apostoliques une occasion de vivre « sacramentellement » le lien de la Compagnie de Jésus à l'Église par sa disponibilité au Saint-Père circa misiones. Le processus de discernement en commun que nous avons entrepris… cherche à approfondir notre disponibilité à collaborer à la mission de l'Église de la manière dont le Saint-Père la conçoit. Par conséquent, j'irai voir le Saint-Père non seulement pour obtenir confirmation et bénédiction… mais plutôt pour recevoir de lui les lignes de force de la mission de la Compagnie pour les années à venir par des préférences apostoliques reçues de sa main »

    Le P. Sosa a dit que le pape François est heureux que le processus en soit un qui implique une tension entre le futur et le présent. Le pape insiste aussi sur la nécessité de prendre en compte la vulnérabilité de tant de personnes. Aussi, si le mot « réconciliation » a reçu une connotation négative dans certains cercles, nous devons l’expliquer et l’utiliser. « Il est au centre du message de l'Évangile depuis les débuts de la vie de l’Église », a souligné le P. Sosa.

    « Ce que je communiquerai à toute la Compagnie sera la mission que nous aurons reçue du Saint-Père avec un plan d’intégration », a-t-il ajouté. « Le suivi qui sera donné peut devenir un instrument efficace pour réaliser le désir exprimé par les membres de la 36e CG d'avoir un gouvernement central centré sur la mission ».

    • Contempler le monde à travers les yeux des pauvres

    Le Père Sosa a ensuite parlé du « défi de récupérer l'annonce de la foi et l'accompagnement pastoral de la maturation humaine et chrétienne comme axe de tout ce que nous faisons. Nous devons proposer à nouveau, d'une manière nouvelle, la première proclamation de la foi ».

    Il a souligné l’importance des communautés chrétiennes et de leur capacité à discerner :

    « Si elles sont des communautés capables de discerner, alors elles seront des communautés capables d'accueillir ceux qui sont différents ; d'initier et d'accompagner de nouvelles manières de donner une parole d'espérance à des personnes qui, de la manière traditionnelle de concentrer l'enseignement moral de l'Église, n'ont pas d'espace, ou ne trouvent pas de place dans la société, mais qui, en tant qu'êtres humains, sont aussi appelés à vivre une expérience de Dieu. Des communautés ouvertes aux jeunes, à l'écoute des jeunes. Des communautés ouvertes pour promouvoir l'égalité entre l'homme et la femme, ce qui, dans les sociétés contemporaines, n'existe pas encore. »

    Toujours à propos de l’Église, il a ajouté :

    « L'Église est encore aujourd'hui confrontée au défi d'incarner définitivement l'ecclésiologie de Vatican II. Pour devenir une Église « Peuple de Dieu, une Église communauté de communautés, une Église ouverte à l'inspiration de l'Esprit Saint, une Église capable de discerner... une Église qui laisse derrière elle des luttes de pouvoir internes et qui ne se soucie pas de gagner ou de maintenir un prestige social selon les standards de ceux qui dominent le monde ».

    • Former des citoyens universels

    Une dimension incontournable de notre action apostolique, dans la vision du P. Sosa, est de contribuer à former des citoyens universels dans ce monde pluriel et multiculturel.

    • Assurer la protection des personnes vulnérables

    Le père Sosa a souligné l’importance de la promotion d’une culture de protection des enfants et des personnes vulnérables.

    • Vivre notre pauvreté apostolique

    La 36e Congrégation générale a insisté sur la proximité réelle avec les pauvres. Cela implique aussi pour nous une vie austère, a dit le Père Général.

    « Bien que la pauvreté ne soit pas un idéal mais plutôt le fruit d'une injustice structurelle (le péché), l'un des plus grands signes de l'in-humanité, c'est aussi le chemin de la rédemption si nous nous rendons pauvres comme Jésus. Dans ce contexte, a-t-il ajouté, je propose d'inviter le corps apostolique de la Compagnie à un examen et à un discernement de notre vie apostolique et religieuse sur le plan de la pauvreté dont découleront non seulement des orientations pour la révision proposée, mais aussi des moyens efficaces de se rapprocher de la vie des pauvres et d'acquérir cette vision si caractéristique des disciples de Jésus ».

    Le conseil élargi se réunit du 3 au 7 septembre. Aux conseillers habituels du Père Général se sont joints, pour cette réunion, les présidents des Conférences, les Secrétaires des secteurs apostoliques et l’économe général.


    Nouvelles du jour Archives