English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XVII, No. 09 05 avril 2013

    Le Père Général

     

    Avec le Pape François, au début de son pontificat : Tel est le titre de la lettre que le Père Général a adressée à toute la Compagnie le 24 mars, en que «  il est évident que l'attente de toute l'Eglise est grande alors qu'elle regarde et écoute les gestes et les paroles du nouveau pape. On repère de manière très sensible un climat d'espérance. Cette espérance et le choix que le pape a fait du nom de François sont deux signes qui vont parfaitement ensemble, comme une annonce du renouvellement et de la réforme que l'Eglise elle-même attend de nous tous ». Rappelant ensuite la rencontre qu'il a eue avec le Pape le 17 mars, il ajoute : « Le Pape François se sent profondément jésuite, comme il l'a manifesté en diverses occasions tout au long de ces derniers jours. Nous en voyons un signe clair dans son blason papal ainsi que dans la lettre, au ton d'une si grande proximité, par laquelle il a répondu le 16 mars dernier à mon courrier du 14 ». la lettre réaffirme l'adhésion de la Compagnie au nouveau Pape : « La Compagnie demeure unie au Saint Père en la personne du Pape François que nous avons comme supérieur. Face à la complexité des questions et problèmes qu'il aura à affronter, nous jésuites, qui sommes ses frères, devons affirmer à nouveau notre adhésion au Saint Père et lui offrir, sans conditions, toutes nos ressources et tout notre appui, que ce soit dans les domaines théologique, scientifique, administratif ou spirituel ». Et il conclut en affirmant : « Ce n'est qu'à partir d'une telle attitude que nous pourrons collaborer à l'édification d'une Eglise « pauvre et pour les pauvres », qui grandisse chaque jour de plus en plus selon le cœur de Dieu et de son Fils Jésus. Sans aucun triomphalisme, nous voulons rendre manifeste, avec une ferveur et un élan renouvelés, la proximité de la Compagnie à notre frère François. Nous avons là l'occasion de répondre à sa demande : prier avec lui et pour lui. Comme amis dans le Seigneur, nous souhaitons l'accompagner dans son chemin de croix et de vie, et, en conformité avec notre spiritualité ecclésiale, nous désirons nous mettre à sa disposition en étant habités des sentiments de joie et de confiance qu'éprouve toute l'Eglise ».

     

    Visite en Allemagne. Du 4 au 6 avril, le Père Général rend visite aux jésuites de la Province d'Allemagne, réunis pour un symposium à Vierzehnheiligen, un lieu de pèlerinage. Le soir du 4 et la matinée du 5 sont consacrés à des rencontres et à des échanges entre le Père Général et les compagnons jésuites. Au cours de l'Eucharistie, trois jésuites prononcent leurs derniers vœux entre les mains du Père Général : le père Martin Müller, le frère Markus Pillat et le père Nguyen Ngoc The. Le 5 au soir, le Père Général a rencontré les jeunes jésuites en formation au Berchmanskolleg de Munich. Le 6 au matin a lieu une rencontre avec les collaborateurs laïcs dans les diverses œuvres apostoliques de la Compagnie en Allemagne. Avant l'Eucharistie du dimanche à St. Michael, l'église des jésuites à Munich, le Père Général pourra prier sur la tombe du Bienheureux Rupert Mayer dans la Bürgersaalkirche, près de St. Michael. Ces deux églises célèbres se trouvent dans la zone piétonnière du centre de Munich.

     

    Visite à la Province de Zambie-Malawi et à la Région du Mozambique. Après son bref séjour en Allemagne (4-6 avril), le Père Général va se rendre directement en Afrique australe, où il participera à la réunion du JESAM, la Conférence des Supérieurs majeurs d'Afrique et de Madagascar, qui doit se tenir à Lusaka, en Zambie, du 8 au 13 avril. Ce sera la première visite du Père Général à la Province de Zambie-Malawi. Après la réunion du JESAM, le Père Général consacrera les journées des 14 et 15 avril à la visite de quelques œuvres importantes de la Province, comme la mission de Chikuni, en plus des visites protocolaires à l'archevêque de Lusaka et au Nonce. Le 16 avril, il se rendra à Lilongwe, au Malawi, où il restera jusqu'au 17. Du 18 au 21, il visitera la Région dépendante du Mozambique, allant à Tete, Beira et Maputo. Là aussi, il visitera quelques œuvres de la Compagnie et rencontrera les jésuites et les évêques locaux. Pendant la réunion du JESAM, il sera question de la restructuration des Provinces et Régions d'Afrique, des maisons et œuvres communes et de la lettre du Père Général sur la solidarité dans la formation des jésuites. Le programme de ce voyage est particulièrement chargé, et les communautés attendent avec joie de rencontrer le Père Général et de partager avec lui les célébrations eucharistiques, ainsi que les joies et les espérances de leurs engagements au milieu des défis quotidiens.

     


    Dans les Provinces

     

    INTERNATIONAL : De l'eau pour tous et la réponse des jésuites

    En décembre 2010, l'Assemblée Générale des Nations Unies a déclaré 2013 Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau, et le 22 mars la Journée mondiale de l'Eau. Cette journée met l'accent sur le point particulier de l'eau douce pour attirer l'attention sur les bénéfices de la coopération dans la gestion des eaux. Tous les systèmes hydriques sont extrêmement complexes, que ce soient les systèmes de gestion locaux ou nationaux ou les bassins fluviaux partagés par plusieurs nations ou constituant une partie du cycle hydrologique naturel. La gestion de ces systèmes implique de nombreux acteurs, des usagers aux managers jusqu'aux experts de divers secteurs et aux responsables des décisions finales. La coopération est fondamentale, non seulement pour garantir une distribution de l'eau équitable et durable, mais aussi pour promouvoir et maintenir des relations pacifiques à l'intérieur des communautés et entre elles. Le Père Général Adolfo Nicolás, se référant au document Guérir un monde brisé, a exhorté les jésuites et leurs institutions à regarder nos rapports avec l'environnement à la fois sous l'angle écologique et sous celui du sacré, leur demandant davantage de responsabilité et de réconciliation. Lors des rencontres du GIAN (Global Ignatian Advocacy Network) présidé par le Père Patxi Alvarez, l'eau est considérée comme une priorité importante pour la collaboration dans le cadre de la Rete Ecologica (Ecology Network). Les six Conférences de Provinciaux étudient actuellement, à travers l'apostolat social, comment traduire en action ces préoccupations, au niveau mondial. Le Père José Ignacio García coordonne les discussions dans la  Rete Ecologica, pendant que les expériences venant des diverses régions commencent à se manifester.

     

    AFRIQUE du SUD : Contre les abus sexuels, la cruauté et le viol

    Le Père jésuite Russell Pollitt, curé de la Holy Trinity Church de Johannesburg, partant des accusations portées sur un journal dominical contre un enseignant de l'Université de Witwatersrand (WITS), qui aurait violenté quelques étudiants, a exhorté ses paroissiens à « prendre position contre les abus sexuels, la cruauté et le viol » en Afrique du Sud. Holy Trinity est l'église catholique des étudiants et du staff de la WITS, université publique située dans la partie nord de Johannesburg. Le Père Pollitt a écrit une lettre ouverte dans laquelle il remercie les victimes de ces actes criminels, qui se sont fait connaître et ont  placé leur confiance en lui, leur curé. « Je n'arrive pas à imaginer la douleur, la peine et les dommages que vous avez soufferts », écrit-il, ajoutant que s'il n'a pas la compétence nécessaire, il peut en tout cas écouter les victimes et les adresser à des personnes en mesure de les aider. Et il continue dans sa lettre : « Je peux vous offrir un lieu où parler et vous sentir en sûreté,  et le soutien de l'Eglise à travers la prière et les sacrements du salut ». La paroisse de Holy Trinity a lancé, en collaboration avec une école locale, l'initiative Kwanele Kwanele (« assez, c'est assez ! »), pour exprimer sa position contre les abus sexuels, la cruauté et le viol. « Nous demanderons à nos paroissiens, a dit le Père Pollitt, de s'engager par une promesse, après chaque messe, quand les maillots  Kwanele Kwanele seront mis en vente. Nous encouragerons les gens à prendre les t-shirts et à les mettre le vendredi. Le changement part de nous et non du gouvernement ou d'autres autorités ».

     

    AMERIQUE LATINE : Paroles de Provinciaux sur le nouveau Pape

    Buena Voz a recueilli les déclarations de trois Provinciaux de la Compagnie en Amérique latine, qui se sont exprimés sur l'élection de Jorge Mario Bergoglio, son impact, les attentes et la signification qu'a pour eux le fait qu'un jésuite devienne l'autorité suprême de l'Eglise catholique. Un point de convergence dans ce qu'ils déclarent est qu'ils soulignent tous les trois l'identification du Pape François avec les pauvres et son intention d'avoir un pontificat pour eux. Ils sont d'accord aussi pour affirmer que son projet est de transmettre cette attitude à toute l'Eglise, pour qu'elle vive dans la simplicité, loin du faste et du gaspillage. Pour Alejandro Tilve, Provincial d'Argentine et Uruguay, le nom de François a un but unique, et différent de tout ce qu'on a entendu dire ces temps-ci : « Dépasser les frontières de toute congrégation religieuse et être universel ». Il rappelle que Bergoglio est un « homme d'Eglise soucieux des besoins des autres, austère, pieux, et homme de gouvernement ». Francisco de Roux, Provincial de Colombie, a pour sa part parlé de la réaction de la Compagnie à l'élection de François : « Nous avons accueilli cette nomination avec discrétion, sans triomphalisme. Nous nous mettrons au service de ce Pape, comme de tous les autres ». Pour le P. de Roux, le fait que le Pape soit jésuite entraîne chez lui quelques traits communs aux jésuites : « Il ne cherche pas le prestige, ni la renommée ou le pouvoir, mais la simplicité, comme Jésus Christ. Le Pape est, dans son style, un fidèle jésuite ». Pour Miguel Cruzado, Provincial du Pérou, le choix du nom François implique une perspective ayant quatre aspects : « Premièrement, les pieds « déchaussés » ; deuxièmement, l'Evangile : François ne voulait pas beaucoup de règles pour son ordre, il voulait que la règle soit l'évangile ; troisièmement, la mission de François de reconstruire une Eglise en ruines : François signifie quelqu'un qui répare les murs blessés de l'Eglise ; quatrièmement, c'est une tradition d'amour pour la vie, la nature, un regard positif sur la création ». 

     

    INDE : Jésuites pour la justice sociale

    Du 15 au 17 mars, trente jésuites avec quelques collaborateurs et leaders laïcs ont participé à un séminaire de trois jours, qui s'est tenu à New Delhi à l'Indian Social Institute. Le thème de la rencontre était « Notre engagement pour la nation  en devenir ». Le Père Edward Mudavassery, Provincial de l'Asie Méridionale, a déclaré : « la région change très vite, et nous avons besoin de répondre rapidement et de manière juste pour offrir un engagement d'action sociale  qui apporte des réponses appropriées aux défis actuels ». Les plus touchés (par les changements) sont les dalits (les opprimés), les autochtones, les paysans, les tribus nomades, les indigents des campagnes et les pauvres des ghettos urbains. Les femmes aussi ont beaucoup souffert, parmi les communautés marginalisées. Le fossé grandissant entre riches et pauvres a bloqué le développement et la justice. On lit dans le document final : « Les expulsions et les transferts de population  ont provoqué le chaos. Le système de gestion de la justice criminelle n'a pas réussi à résoudre les problèmes de sécurité des minorités ». Une partie de la stratégie du JESA (Jesuits in social action), qui a organisé le séminaire, consistera à créer des alliances, à constituer des réseaux et des coalitions avec des forces laïques, en même temps qu'à soutenir des actions de masse pour attirer l'attention et faire pression sur le gouvernement politique. Le plan d'action comprend également la mise sur pied d'un système de surveillance des institutions de l'Etat pour la transparence et la responsabilité dans leurs services. 

     

    SLOVENIE : Un programme de volontariat international

    Depuis quelques années, les jésuites slovènes, avec leurs collaborateurs laïcs, se consacrent à la formation des jeunes engagés dans un projet international de volontariat appelé Pota (Modes). L'objectif principal de ce projet est d'offrir aux jeunes une formation et une expérience basées sur les valeurs de l'évangile : justice, solidarité et coresponsabilité. Le programme est né du désir des jeunes de construire un monde meilleur, centré sur le dialogue interculturel et interreligieux et sur le service des pauvres. Chaque année Pota organise entre six et huit expéditions, dans divers lieux où se déroule l'activité du volontariat. Les destinations couvrent le monde : Inde, Madagascar, Angola, Brésil, Pérou, Bolivie, Vietnam, Afrique du Sud, Kirghizistan, Albanie, Ukraine. Le volontariat se développe aussi au niveau local, et comprend le travail avec les Roms.  

     

    VATICAN : Les armoiries du Pape François

    Le Pape François a choisi la devise Miserando atque eligendo, qui signifie « humble mais choisi », ou, littéralement, en latin « avoir miséricorde en choisissant ». C'est une devise que le Pape avait déjà choisie comme évêque. Elle est tirée d'une homélie de Bède le Vénérable sur l'évangile de saint Matthieu et sa vocation : « Jésus vit un homme au bureau des impôts et par miséricorde envers lui le choisit comme apôtre, lui disant 'Suis-moi' ». Cette homélie, centrée sur la miséricorde divine, et qui est utilisée dans la Liturgie des Heures le jour de la fête de Saint Matthieu, a pris une signification spéciale dans la vie du Pape et son cheminement spirituel. C'est en effet le jour de la fête de Saint Matthieu en 1953 que le jeune Jorge Bergoglio, âgé de 17 ans, fut touché par la miséricorde de Dieu et entendit l'appel à la vie religieuse sur les pas de Saint Ignace. En plus de la devise, les armoiries comprennent un écu bleu, surmonté de la mitre et des clefs papales. Au centre de l'écu, l'emblème des jésuites, un soleil rayonnant avec les trois lettres qui rappellent le nom et la mission salvifique du Christ, et dans le bas, deux autres symboles : a droite l'étoile flamboyante qui symbolise Marie et à gauche la fleur de nard qui représente Joseph son époux.