English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIX, No 19 23 novembre 2015

    LE PÈRE GÉNÉRAL

     

    Visite du Père Général à la Province d'Afrique Orientale

     

    Wau, Soudan du Sud : Partagez votre nourriture et buvez avec ceux qui n'ont pas de quoi

    Les 4 et 5 novembre, le Père Général a visité Wau, dans le Soudan du Sud. Il était accompagné par le père Fratern Masawe (Assistant régional de l'Afrique), le père Douglas Marcouiller (Assistant régional du Canada et des USA) et le père Joseph Afulo (Provincial d'Afrique Orientale). S'exprimant dans une homélie le 5 novembre, le Père Général a appelé les Soudanais du Sud à une redécouverte des profondeurs de leur culture - combien le partage culturel et la vie dans la paix et l'harmonie étaient des fondements de la société. Le Père Général a pressé les jésuites d'être des hommes pour les autres en tout temps en allant jusqu'au fond de leur mission pour cultiver la mission de Dieu qui apportera la paix parmi les loups. Il encouragea les jésuites à imiter les confrères du Vietnam où la Compagnie s'accroît rapidement, en expliquant que la Compagnie s'accroît rapidement au Vietnam « parce que les Vietnamiens sont des missionnaires très courageux car ils n'ont peur de rien. » Enfin, le Père Général encouragea les jésuites au Soudan du Sud à continuer à travailler pour une société pacifique. « L'expérience de la paix faite par les Israélites a fait naître des larmes de joie dans leurs yeux. Nous avons besoin de paix pour travailler, nous développer et vivre ensemble en fils et filles de Dieu. Partagez votre nourriture et buvez avec ceux qui n'ont pas de quoi. »

     

    Gulu, Ouganda : L'éducation est notre visée principale en tant que jésuites et collaborateurs des jésuites

    Les 6 et 7 novembre, le Père Général a visité les jésuites à Gulu en Ouganda. Il était accompagné par le père Fratern Masawe (Assistant régional de l'Afrique) et du père Joseph Afulo (Provincial de l'Afrique Orientale). Pendant qu'il était à Gulu, le Père Général a visité le Collège jésuite Ocer Campion où, au cours d'une réunion avec les membres du personnel de l'école, le Père Général a insisté sur la signification du rôle d'enseignant, soulignant qu'être un enseignant est une grande mission et que l'éducation est notre principale visée comme jésuites et collaborateurs de la Compagnie. « En faisant cela, nous rendons les enfants capables de devenir des gens d'excellence qui puissent aider les camarades humains à s'entraider. » Il expliqua ensuite que bien que la discipline soit importante pour l'éducation, la chose la plus importante est de faire en sorte qu'un enfant passe par des expériences, réfléchisse sur ses actions et prenne des décisions avec indépendance. » Plus tard, dans une réunion avec les jésuites, le Père Général a encouragé la profondeur, la créativité et la vie dans l'Esprit.

     

    Dar es Salaam, Tanzanie : Si l'école est interreligieuse, c'est d'autant mieux

    Les 8 et 9 novembre, Le Père Général a visité les jésuites à Dar es Salaam, Tanzanie. Au lycée Loyola de Dar es Salaam où le nombre des élèves atteint 1.300, le Père Général a planté un arbre comme symbole d'espoir pour le travail qui se fait dans l'école. Plus tard, le Père Général devait dire ce qui suit :

    Q : Les Institutions jésuites sont catholiques, mais les élèves, la faculté et le personnel d'appui étant habituellement des gens relevant de diverses traditions de foi, quel avis donnez-vous aux membres d'une communauté interreligieuse comme le lycée Loyola ?

    A : Je suis réellement fasciné par le fait que chaque culture a sa propre sagesse. Nous avons besoin des sagesses, des sagesses au pluriel, du monde pour rendre notre vie et notre monde un peu plus vivables, un peu plus humains. Je pense que j'irai jusqu'à dire que le principal travail d'un missionnaire n'est pas de faire des convertis, n'est pas nécessairement d'augmenter le nombre des chrétiens, mais d'apprendre de la sagesse des autres traditions - islam ou bouddhisme ou shintoïsme ou de toutes les autres traditions - et de les amener à l'Église, au centre. Nous avons besoin d'une nouvelle théologie de la mission. Nous avons besoin de nous introduire dans la sagesse des autres traditions ; c'est pourquoi dans une communauté où vous avez des chrétiens, des musulmans et des bouddhistes, etc., vous avez une communauté très sage. Tirer le meilleur de chacun est une contribution au bien de tous.

    Voici aussi quelque chose que je pense concernant la Province d'Afrique Orientale : vous avez six pays, l'Éthiopie, le Soudan, le Soudan du Sud, l'Ouganda, le Kenya, la Tanzanie - c'est une occasion formidable de rassembler différents points de vue, différentes formes de vie, et d'apprendre de toutes, d'enrichir la croissance de chaque personne. Plus nous devenons internationaux, plus nous sommes universels, et plus nous sommes universels, plus nous pouvons contribuer à la croissance des autres.

    Je dirais donc que si l'école est interreligieuse, c'est tant mieux. Il s'y trouve beaucoup de sagesse que l'on peut réunir.

     

    Arusha, Tanzanie : Apprendre de la sagesse des autres religions

    Du 9 au 11 novembre, le Père Général a visité le noviciat jésuite Gonzague Gonza à Arusha, Tanzanie. Le point fort de la visite du Père Général à Arusha fut l'inauguration, le 10 novembre, du jubilé d'argent du noviciat lors d'une messe concélébrée. Après la messe, le Père Général, le P. Fratern Masawe (Assistant régional de l'Afrique) et le P. Joseph Afulo (Provincial de la Province d'Afrique Orientale) plantèrent chacun un arbre au cœur de l'enceinte du noviciat en commémoration de la visite du Père Général. Ensuite pendant une réunion avec les novices, le Père Général les a encouragés à apprendre de la sagesse des autres religions et à savoir que la sagesse ne leur appartient pas à eux seul mais à toute l'humanité.

     


    DANS LES PROVINCES

     

    ETATS-UNIS : Chicago : le Pape répond aux lettres des enfants du monde entier

    Loyola Press à Chicago publiera en mars 2016 le premier et seul livre d'enfants écrit par le Pape François intitulé Cher Pape François. Le livre, publié par Antonio Spadaro, SJ, et Tom McGrath de Loyola Press, est fait des réponses personnelles du Pape à trente lettres écrites à la main et aux dessins d'enfants âgés de 6 à 13 ans de chaque région du monde. Loyola Press publiera le livre sous la forme d'un livre relié en anglais et en espagnol aux Etats-Unis. Développé comme projet jésuite international, le livre sera simultanément publié en Italie, en Espagne, au Mexique, en Pologne, en Indonésie, aux Philippines et en Inde. La portée mondiale du livre est sans précédent. Six continents et vingt-six pays comprenant l'Albanie, la Syrie, la Chine, le Kenya et les Etats-Unis sont représentés, et tandis que chaque région fait la démonstration de ses sensibilités esthétiques uniques, de nombreux thèmes et sujets communs émergent dans le livre : un amour intense pour le Pape François et de la curiosité au sujet de sa vie ; des soucis au sujet de la vie après la mort ; un sens fort d'une justice à la fois sociale et théologique ; l'importance de la famille et l'envie d'être vu et entendu. Les réponses de Pape François sont fortes et inspirantes, elles renforcent sa croyance que les enfants sont l'avenir et qu'il faut entendre leurs voix.

     

    ESPAGNE : SJES - « Réseau pour la Justice »

    Du 17 au 20 novembre, cinquante-cinq jésuites et collaborateurs des jésuites se sont rassemblés à Loyola, Espagne, pour une réunion organisée par le Secrétariat pour la Justice Sociale et l'Ecologie. La réunion a rassemblé les divers réseaux du Global Ignatian Advocacy Network (GIAN) (Réseau Mondial ignatien de plaidoirie) pour partager leurs expériences et planifier un meilleur engagement dans l'apostolat social. Prenant la parole dans une interview lors de la réunion, le P. Francisco Javier Álvarez de los Mozos, Secrétaire pour la Justice et l'Ecologie, a dit : « Il y a de nombreux défis apostoliques mondiaux pour la famille jésuite et ignatienne. Je rêve que nous puissions devenir un grand corps beaucoup mieux structuré servant les besoins des pauvres dans le monde. Travailler en réseau est aujourd'hui un « must ». Cela respecte l'autonomie locale pendant qu'en même temps cela nous permet de travailler ensemble pour une cause commune. »

     

    LE SALVADOR : Les Archives du P. Ellacuría sont incluses dans la liste du Patrimoine documentaire

    Le Museo de la Palabra y la Imagen (MUPI) (Musée du Monde et de l'Image) a annoncé que l'UNESCO a inclus les archives du Père jésuite Ignacio Ellacuría comme part du patrimoine documentaire de l'Amérique latine et des Caraïbes. Le délégué du Comité régional de l'Amérique latine et des Caraïbes et directeur du MUPI, Carlos Henríquez Consalvi, a récemment donné le certificat au père Andreu Oliva, Recteur de l'Université de l'Amérique centrale (UCA), qui remplace actuellement le père Ellacuría dans la fonction que ce dernier exerçait lorsqu'il fut assassiné. Le père Ellacuría a été assassiné le 16 novembre 1989 durant la guerre civile salvadorienne, en même temps que d'autres jésuites espagnols, un jésuite salvadorien et deux femmes. Les archives présentent un intérêt philosophique et théologique, mais elles contiennent aussi des documents et des matériaux concernant les réflexions du P. Ellacuría sur la situation politique au Salvador et en Amérique centrale dans les années 80 et le début des années 90.