English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIII, N. 14 20 juillet 2009

    Père Gènéral

    Voyage en Afrique. Du 24 au 30 juillet, le Père Général se rendra de nouveau en Afrique à l'occasion du Congrès Mondial des anciens élèves jésuites qui aura lieu à Bujumbura (Burundi) du 22 au 27 juillet. Le 25 sera consacré à la rencontre avec les autorités civiles et religieuses du Burundi et à la visite de Yezu Mwiza, un service pour les séropositifs et malades de SIDA. Le 26 le père Nicolás participera au Congrès des anciens-élèves et rencontrera les jésuites présents à Bujumbura. Les autres jours, il visitera les œuvres principales de la Compagnie de Jésus au Burundi, le Centre Spirituel de Kiriri.

    En partant de Bujumbura il se déplacera à Bukavu, dans la République Démocratique du Congo, à la frontière rwandaise, pour visiter y les œuvres de la Compagnie: la maison des exercices Amani, la paroisse et surtout le grande collège Alfajiri, où il rencontrera les jésuites de la région, les professeurs, les collaborateurs et les amis de la Compagnie.

    Après Rwanda est au programme : Cyangugu, qui n'est pas loin de Bukavu, siège du noviciat, et Kigali, la capitale, où la Compagnie est déjà engagée dans de nombreuses activités et œuvres : en premier lieu le Centre Christus, un centre important de spiritualité et d'exercices spirituels. À l'intérieur du Centre, le 6 avril 1994, 17 personnes furent massacrées : 8 jeunes femmes du Mouvement Vita et Pax qui faisaient leur retraite spirituel, quatre prêtres diocésains, un volontaire engagé dans le travail social, le cuisinier et trois jésuites dont le père Mahame, 67 ans, premier jésuite rwandais. Depuis plus d'un an fut ouverte l'école élémentaire Saint Ignace, qui dans les années suivantes pourrait devenir école secondaire et, peut-être, avec le temps, même collège universitaire. À Kigali il y a même le siège du Supérieur de la Région Rwanda-Burundi. Le 29 juillet, auprès du Centre Christus, est prévue une réunion avec tous les jésuites, compris ceux de la communauté de Butare, au Sud du Pays. La rentrée est prévue pour le 30 juillet matin à Rome.  

     


    De la Curie

    Communications et Relations Publiques: c'est le nom du nouveau bureau qui regroupera tous les services de communication de la Curie et sera divisé en trois secteurs principaux:

    1) La presse et l'information, toujours sous la responsabilité du père Bellucci: le bulletin électronique bimensuel, le contact avec les journalistes et la presse à l'extérieur de la Curie.

    2) L'Internet: le site web, RSS, podcasts, video, etc., sous la responsabilité du père Philip Debruyne qui sera à Rome environ une semaine par mois.

    3) Les Publications: actuellement l'Annuaire de la Compagnie, Nouvelles et Commentaires, Acta Romana Societatis Iesu et d'autres publications de la Curie.

    Le responsable générale du nouveau bureau sera le père Giuseppe Bellucci. Il sera assisté par un comité de 5 membres élus à l'intérieur de la Curie même; et par un conseil de spécialistes - jésuites et laïcs - qui se réuniront régulièrement avec le comité pour la communication de la Curie, afin d'évaluer les progrès, de donner des conseils, d'assurer la responsabilité, la transparence et encourager la professionnalité. Quelques conseillers devront être élus parmi les résidents à Rome pour rendre leur soutien disponible immédiatement, d'autres, par contre, pourront être déplacés en Italie ou à l'étranger et pourraient être consultés grâce aux nouveaux moyens de communication, et avec une ou deux rencontres à l'an.     

    La réorganisation des services de communication et d'information fait partie de la restructuration de la Curie Généralice demandée par la 35ème Congrégation Générale au Père Général et se concrétise petit à petit.

     

     

    Nouveaux arrivés. Nous ajoutons deux nouvelles nominations par la Curie Généralice aux nominations annoncées dans le dernier Bulletin :

     

    - le P. Marc Lindeijer, de la Province de Hollande, deviendra assistant pour la postulation générale. Le père Marc, 43 ans, vient de terminer ses études d'histoire de l'Église.

     

    - le P. Philip Debruyne, de la Province de Belgique Septentrionale, sera le nouveau Webmaster auprès du Bureau de Communications et Relations Publiques. Le père Philip, 60 ans, reste rédacteur de Jesuits in Europe et Webmaster de la présidence de la Conférence des Provinciaux d'Europe à Bruxelles. 

     


    Nominations

    Le Père Général a nommé:

     

    -  le P. Timothy Kesicki Provincial de la Province de Chicago. Il entrera en charge le 30 août en restant également Provincial de la Province de Detroit. Le père Kesicki est né en 1962, est entré dans la Compagnie en 1984 et fut ordonné prêtre en 1994.

     

    -  le P. Peter Bujko Provincial de la Province slovaque. Le père Bujko est né en 1968, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1993 et fut ordonné prêtre en 1998. Il a fait ses études en théologie à Francfort (Allemagne). Jusqu'à aujourd'hui il était à Bratislava, professeur de théologie dogmatique à notre Institut Théologique et Père Spirituel des jeunes jésuites de l'institut.

     


    Vers les 400 ans de la mort de Matteo Ricci

    - Une statue en Chine. Le père Peter Wang Leizhen, premier prêtre après 40 ans sur le terrain, résident dans une paroisse près de Nanchang, capitale du Jiangxi, en Chine orientale, a décidé d'ériger une statue en l'honneur de Matteo Ricci, à l'occasion des 400 ans de sa mort, dans l'endroit où, selon la tradition, le missionnaire de Macerata a vécu pendant un bref période vers 1595. La statue devrait être installée en octobre prochain dans la cour de l'église de Xuposhan, un village à environ une heure en voiture de Nanchang. La seule préoccupation du père Wang est de « trouver quelqu'un qui sache faire une statue du Ricci » à un bon prix, car le curé ne dispose pas de beaucoup d'argent. Avant 1949, l'église de Xuposhan fut un centre d'activité missionnaire important et dans les alentours il y eut environ 3.000 catholiques. Pendant la Révolution Culturelle (1966-1976) tout fut confisqué et seulement en 1980 l'église fut restituée au diocèse et depuis des prêtres venaient célébrer la Messe occasionnellement.

     

    - L'Institut Ricci à Paris. L'Institut Ricci à Paris, dirigé par le père Michel Masson, a préparé un programme riche de célébrations en 2010. Le programme prévoit entre autres un Colloque sur Les échanges de savoir en Chine à l'époque de Matteo Ricci, avec la participation de l'UNESCO, l'organisme des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture. L'Institut a réussi à insérer le centenaire de la mort du Ricci parmi les « célébrations nationales » en France en 2010.

     

    - « Le vrai sens du Seigneur du Ciel ». En 2006, la Urbanian University Press à Rome, a publié dans sa collection « Missionnaires de l'histoire », la traduction du livre de Matteo Ricci «Le vrai sens du « Seigneur du Ciel » (Tian shi zhi yi) » réalisée par Alessandro Chiricosta, spécialiste en philosophie et en histoire des religions. Cette œuvre, traduite en italien pour la première fois 400 ans après sa rédaction, représente la tentative la plus ancienne d'exposer le message catholique en Chine. Composée en chinois par Ricci en 1607, cette œuvre constitue un texte très important dans le domaine du dialogue et de la compréhension interculturels.

     


    Dans les Provinces

    AUSTRALIE : un prix pour les collaborateurs

     

    Du 3 au 4 juillet s'est tenue la rencontre annuelle de la Province australienne au St. Ignatius College de Sydney, la première avec le nouveau Provincial, le père Steve Curtin, en présence d'environ 230 personnes. « Un cœur pour la mission » fut le thème principal de la rencontre qui a examiné les différentes manières dont les jésuites et leurs collaborateurs laïcs se dirigent vers les frontières, aussi bien physiques que spirituelles, pour contribuer à la mission du Christ dans le monde. Les participants ont parlé de la manière dont Dieu agit dans leurs cœurs et de ce que les inspire et les soutient dans l'engagement apostolique. Quelques-uns ont raconté leur histoire personnelle, suivi par des réunions en petits groupes. Des moments de partage et d'échange d'expériences concernant la mission commune n'ont pas manqué et on avait prévu du temps pour approfondir l'histoire des jésuites australiens et des différents ministères dans lesquels la Province s'est engagée. L'ancien Provincial, le père Mark Raper, l'actuel Président de la Conférence de l'Asie Orientale et Océanie, a souligné les trois priorités actuelles de l'Assistance, à savoir la formation des jeunes jésuites, le soutien du Cambodge, Myanmar et Timor Est et la promotion de la coopération au niveau international. La rencontre fut en plus une occasion pour accorder une médaille spéciale à cinq personnes qui se sont distinguées pour avoir contribué de manière significative à l'œuvre apostolique de la Province d'Australie. Les lauréats de cette année furent une sœur et 4 laïcs dont trois hommes et une femme. Le prix fut fondé il y a deux ans.

     

    BURUNDI : Congrès International de l'Union Mondiale des Ancien(ne)s Élèves

     

    À Bujumbura, capitale de Burundi, dans le cœur de l'Afrique, se tiendra le Congrès International de l'Union Mondiale des Ancien(ne)s Élèves de la Compagnie de Jésus du 22 au 27 juillet. Les participants proviennent du monde entier. Le choix de l'Afrique et du Burundi en particulier, pour ce rendez-vous est significatif si l'on pense à l'histoire récente de ce pays, aux blessures encore brûlantes suite aux turbulences politiques, à la plaie du SIDA, à la situation de pauvreté de bon nombre de ses habitants. La Compagnie de Jésus a une longue tradition de présence ici, surtout dans le domaine de l'éducation. La tradition de l'ancien Collège  Saint-Esprit continue même aujourd'hui sous le nom Lycée  Saint-Esprit qui conte presque 900 élèves, garçons et filles. Le thème central du congrès constitue un programme en soi : Anciens élèves des Jésuites, pour une Afrique meilleure: Qu'avons-nous fait ? Que faisons-nous ? Que devons-nous faire ? Le Congrès sera précédé d'une semaine d' « expériments » « pré-congrès » réservés aux anciens élèves les plus jeunes, c'est-à-dire des activités auprès des centres pour enfants vulnérables (orphelins du SIDA) ou des visites d'hôpitaux au Burundi et dans la région de Bukavu, dans la République Démocratique du Congo.

     

    COLOMBIE : un jésuite secrétaire général de la Conférence Épiscopale

     

    Le jésuite Mgr Juan Vicente Córdoba, évêque auxiliaire de Bucaramanga, est le nouveau secrétaire général de la Conférence Épiscopale de Colombie, et remplace Mgr Fabián Marulanda, qui quitte sa charge après 7 sept ans. C'est la première fois qu'un membre de la Compagnie de Jésus est élu à un poste si important. Mgr. Córdoba, 58 ans et spécialiste en bioéthique, fut ordonné évêque il y a cinq ans par le pape Jean Paul II. Il est un des membres les plus jeunes dans la hiérarchie ecclésiastique colombienne. Unique évêque jésuite du pays (dans toute l'histoire il n'y en à eu que cinq !), grâce à sa formation accepte cette charge avec un esprit innovateur : « Nous devons abandonner la vieille image de l'Église conservatrice - a-t'il dit - et penser à une Église humble servante de nouvelles formes d'évangélisation ». Tout en soutenant qu'il est nécessaire de changer la conception de la morale, il dit : « Il ne faut pas juger les fidèles, mais les encourager ; il ne faut pas leur dire de ne pas faire ceci ou cela car c'est un péché et que Dieu les punira, mais il faut les encourager à être au service des autres, à prendre soin de sa propre personne et de son propre environnement. »

     

    CÔTE D'IVOIRE : Inauguration du Centre Sanitaire

     

    Le 13 juin dernier eut lieu l'inauguration du Centre Sanitaire à Niamkey Konanko, au Côte d'Ivoire. Parmi les présents à la cérémonie : le père Umberto Libralato, vice-président du Magis, l'organisation non gouvernementale des jésuites italiens, Tomaso Spingardi, membre du Conseil d'Administration du Magis, et Antonio Rampinini. Nombreuses les autorités locales et les personnes, jeunes et adultes, qui sont venus pour célébrer cet événement si important pour tant de communautés de la zone. En mémoire de la mère d'un des bienfaiteurs on a attaché une plaque au mur à l'entrée : « En mémoire de Giovanna Ponza par ses enfants qui ont perdu trop tôt son amour et ses soins. » Le Centre Sanitaire est le résultat d'une idée née en 2001 et sa réalisation fut rendue possible grâce au soutien des bienfaiteurs, au travail du Magis et des Sœurs Filles de Saint Camille. Le dispensaire de Niamkey Konanko sert une vaste zone dans un rayon de 30 km ; c'est-à-dire au total 25.000 personnes s'adresseront au Centre en cas de nécessité sanitaire. On prévoit un afflux de 1000 personne par mois. Les maladies les plus fréquentes et sérieuses sont l'ulcère de Bouruli et la malaria, à part tant d'autres. Toutes les maladies peuvent être soignées pourvu qu'elles soient diagnostiquées à temps. Comme toujours, le vrai secret est la prévention. Le dispensaire essaiera non seulement de soigner mais, aussi bien que possible, de diagnostiquer ces maladies dans un stade précoce.   

     

    HONDURAS : Même les jésuites concernés par le tremblement politique

     

    La secousse politique qui a bouleversé l'Honduras après la destitution du président Manuel Zelaya Rosales, dimanche 28 juin, a touché aussi les Jésuites. Le matin même du 28 juin, on a réduit au silence notre Radio Progreso, station radiophonique avec siège à El Progreso. Le matin, vers 10h30, en fait, environ 25 militaires firent irruption au siège de la radio au cours d'une transmission sur la situation politique du pays et obligèrent les employés à annuler tous les programmes. « Tandis que les militaires étaient à l'intérieur de nos établissements - raconte le père Ismael Moreno, directeur de Radio Progreso - un groupe nombreux assiégea notre siège et voulait entrer pour défendre la Radio et son personnel. Heureusement, et grâce aux différentes méditations, on réussit à éviter que la confrontation se transformât en violence. Le lendemain, étant donné que les militaires s'étaient éloignés, la Radio a repris les transmissions même sous les menaces d'une fermeture possible. 116 stations dans tout le pays sont connecté à Radio Progreso  pour suivre les évènements. Dans les années '70 Radio Progreso est devenue le symbole de la résistance aux dictatures militaires en Amérique Centrale

     

    RUSSIE : Vocations au Kazachstan

     

    L'apostolat de la Compagnie au Kazakhstan commence à porter ses fruits. On compte déjà une dizaine de vocations de personnes qui sont entrées dans le séminaire et qui ont embrassé la vie religieuse. Le 7 juin dernier, trois religieux de la région Pavlodar ont prononcé leurs vœux perpétuels pendant une cérémonie à laquelle de nombreux paroissiens ont participé ensemble avec le père Ryszard Matejuk. Sœur Theresa et Sœur Mariana sont des collaboratrices de la mission locale de la Compagnie. Les jésuites de la mission sont engagés pastoralement et dans la préparation des sacrements à travers des rencontres et des réunions aussi bien dans des locaux de la communauté qu'en d'autres lieux comme des maisons privées, des magasins ou ailleurs. Après la messe du soir on se retrouve devant un thé pour passer un peu de temps ensemble, s'échanger des idées et établir un lien avec la communauté locale. Tous sont les bienvenus, paroissiens, visiteurs occasionnels, des enfants en recherche de quelque chose.

     

    ESPAGNE : le congrès Eurojess à Grenade

     

    « Les populations musulmanes  dans les sociétés européennes » est le titre du Congres Eurojess 2009 qui se tiendra cette année à Grenade du 25 au 29 août. La rencontre, qui fait partie des initiatives de la Compagnie de Jésus en Europe pour affronter les défis légaux concernant la croissance de la présence musulmane dans notre continent, est organisé par les jésuites européens spécialistes dans le domaine des sciences sociales sous la direction de Eurojess. Après quelques interventions pour comprendre la réalité de l'islam en Europe, on va approfondir quelques idées pour l'intégration au niveau local et national. Finalement on essaiera de déterminer quelques lignes d'action pour les institutions des jésuites dans l'optique de la justice et du dialogue.

        


    Jesuitica

    Le jésuite qui se tut

                De nombreux jésuites sont réputés pour leur loquacité. Mais il y a un jésuite qu'on devrait rappeler pour sa silence. Anthony Kohlmann, jésuite allemand résident aux Etats-Unis depuis longtemps, au début du 19ème siècle fut impliqué dans une cause légale qui fit du bruit. Il avait organisé la restitution des biens qui avaient été volés. La victime du vol s'adressait au tribunal pour obliger le religieux à révéler le nom du voleur. Le jésuite refusa de parler pour la raison du secret de la confession. On lui a reconnu le droit de maintenir le secret ; le principe du « privilège confessionnel » comme dérivation du premier amendement de la constitution qui affirme la liberté de la religion.

     


    Communication

    Le prochain numéro du SERVICE ÉLECTRONIQUE sera envoyé en septembre.