English   Español   Français


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • Nouvelles

     


    Message du P. Général pour la Journée mondiale des réfugiés 2017
    (14-Jan-2017)

    Rome

    Tout d'abord, je tiens à vous dire combien je suis content et ému de partager avec vous ces moments d'échange, de réflexion et de prière.

    Ce moment est un signe important des efforts de la Compagnie de Jésus pour, avec ses quelques forces, accompagner les réfugiés dans leurs angoisses et leurs espérances, ici en Italie et partout dans le monde. Comme vous le savez, je viens d'Amérique Latine, un continent qui compte des millions de réfugiés et migrants pour les mêmes raisons que nous venons d'entendre dans les émouvants témoignages d'Asiz, Dhurata, Mortezza, Mirvat et Edelawit.

    J'ai vécu de près des situations similaires à la frontière entre la Colombie et le Venezuela où j'ai vécu pendant dix ans avant d'être appelé à Rome. J'ai connu des familles entières contraintes à tout quitter pour sauver leur vie, menacée par la violence injuste qui s'est emparée de nos sociétés. J'ai connu des enfants-soldats, des jeunes enrôlés de force pour participer à des guerres bien loin de leurs désirs, de leurs pensées et de leurs rêves. J'ai connu aussi des familles très généreuses, tant de familles, qui ont accueilli fraternellement des personnes à la recherche d'une nouvelle vie. J'ai connu des écoles, des enseignants, des communautés chrétiennes disposées à donner un coup de main aux migrants, à leur arrivée. Tout comme j'ai vu les difficultés de l'Etat à reconnaître le drame humain des réfugiés et offrir des opportunités de travail et de développement personnel. J'ai connu de près les abus physiques commis par les forces de police et les trafiquants, et la souffrance humaine.

    C'est pourquoi, je partage de tout cœur les efforts d'accompagnement entrepris auprès de ces jeunes réfugiés, et j'encourage toutes les actions visant à garantir la protection de ces enfants et adolescents, à protéger leur vie et leurs espérances, et celle des enfants enrôlés de force par les trafiquants pour les convertir en baby-passeurs.

    Il est nécessaire de promouvoir un mouvement de citoyens qui fasse pression sur les Etats et les gouvernements d'Europe et d'ailleurs, pour créer des couloirs d'accueil sûrs et légaux pour les enfants et les adolescents forcés à quitter leurs maisons, leurs pays et, très souvent aussi leurs familles pour se construire un avenir ailleurs. L'absence de ce type de circuit ajoute de nouveaux dangers au parcours des migrants et augmente le sentiment d'injustice chez ceux qui ont dû fuir leur patrie. L'absence d'une protection adéquate, d'un accès aux visas humanitaires et de politiques d'intégration sociale efficaces alimente un des plus grands fléaux de notre époque: le trafic d'êtres humain. Comme nous l'avons entendu dans les témoignages.

    Le développement politique de l'Europe a créé une multitude d'institutions publiques pour protéger les droits des personnes, en particulier ceux des enfants et des jeunes. Le nombre accru des flux migratoires est un défi pour ces institutions qui doivent pouvoir garantir protection et sécurité à toutes les personnes qui, chaque jour, viennent frapper aux portes des pays européens et doivent être intégrées et non exclues. Les citoyens d'Europe, enfants d'une culture qui revendique les droits de l'homme en signe de progrès humain et social, sont invités par les migrants à approfondir leur conscience, humaine et politique, pour exiger des gouvernements et des Etats la création d'un système d'accueil organisé, avec des structures adéquates et correctement réparties sur le territoire, qui puissent garantir aux migrants un accueil humain, commençant par accorder à chacun une attention personnelle, spécialement auprès des plus jeunes.

    Créer des conditions d'accueil humaines pour les personnes qui arrivent, leur donner la possibilité de se refaire une vie, et aux jeunes de pouvoir rêver à un avenir et de pouvoir le réaliser, avec des efforts également de leur part, devrait être motif d'orgueil pour l'Europe et pour tous les pays qui reçoivent des migrants.

    Chers amis et chères amies, nous voici réunis ici aujourd'hui en cette Eglise del Gesù pour faire mémoire de tant de migrants et réfugiés qui luttent pour une vie humaine digne, je vous invite à multiplier vos efforts afin que nos sociétés deviennent des espaces d'accueil sincère pour ceux qui sont obligés d'émigrer et en souffrent.

    De tout cœur, merci.
    Arturo Sosa, S.I.

     


    Le Père Général rencontre les jésuites résidants à Rome
    (10-Jan-2017)

    Plus de 200 jésuites appartenant aux communautés de Rome et de ses alentours ont bravé le froid le 7 janvier pour rencontrer le Père Général Arturo Sosa à la Curie généralice. Il est de tradition, au début de chaque année, que le Père Général accueille les jésuites résidents à Rome pour leur souhaiter la bonne année. Cela a pris cette fois un caractère spécial du fait que, pour certains jésuites, c'était leur première rencontre personnelle avec le Père Sosa. À sa manière habituelle, le Père Sosa a partagé un moment détendu avec chacun des invités. Il y a actuellement plus de 400 jésuites résidants à Rome, répartis dans les maisons romaines internationales et dans des communautés et œuvres de la Province italienne.


    Épiphanie à la Curie
    (05-Jan-2017)

    C’est l’un après l’autre que les mages sont arrivés à la Curie généralice au cours des dernières semaines. Le premier à arriver fut le Père Victor Assouad (PRO), nouvel Assistant régional pour l’Europe occidentale. Il a été suivi du Père John Dardis (HIB), Assistant ad providentiam et Conseiller général pour le discernement et pour la planification apostolique. Le Père Claudio Paul (BRA), Assistant régional pour l’Amérique latine méridionale, est également arrivé à la Curie. Le 4 janvier, les vents de l’Épiphanie nous ont encore amené le Père Vernon D'Cunha (BOM), Assistant ad providentiam et Assistant régional pour l’Asie méridionale. Arrivent aussi à la communauté de la Curie généralice : le Père Anselme Ekka (RAN), Économe général adjoint, et les Pères Joseph Xavier (MDU) et David Holdcroft (ASL) qui rejoignent le Bureau International du Service jésuite des Réfugiés (JRS).


    Brief News Archives