English   Español   Français


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • Nouvelles

     


    C’est très réconfortant de travailler en équipe avec les douze provinciaux de la CPAL
    (21-Sep-2018)

    À la fin du Consiglio allargato

    Le Conseil élargi du Père Général s’est réuni en début septembre. À cette instance participent les présidents des Conférences jésuites. Nous avons posé trois questions à chacun d’eux. Nous poursuivons la publication de leurs témoignages.



    Roberto Jaramillo – Amérique latine (CPAL)

    Dans votre service en tant que Président de la CPAL, la Conférence des provinciaux d’Amérique latine, qu’est-ce qui a été, jusqu'à présent, votre principale source de "consolation" ou de joie?

    En premier lieu, la volonté de la majorité des jésuites de la CPAL de se sentir membres d’un corps apostolique qui dépasse les frontières provinciales, en participant à des réseaux, des initiatives interprovinciales, supranationales ou supra sectorielles, a été très rassurante. Plus précisément, en 2018, il y a une articulation croissante des initiatives et des ressources dans les différents secteurs apostoliques.

    Deuxièmement, c'était très réconfortant de travailler en équipe avec les douze provinciaux. La CPAL n’est pas conçue comme une structure intermédiaire entre le Père Général et les provinciaux, mais comme un moyen de promouvoir et de faire avancer le « co-gouvernement » de la région. En ce sens, toutes nos assemblées sont l'occasion de constater que, malgré les urgences auxquelles un provincial doit faire face et qui peuvent souvent être écrasantes, il y a une capacité de réfléchir à des responsabilités communes, à ce que nous faisons ensemble : que ce soit au niveau interprovincial, au niveau de la Conférence et au niveau de la Compagnie universelle.

    Pour tout cela, nous avons certains avantages dus à la relative unité culturelle, linguistique et de tradition qui existe dans notre Conférence. Je crois que l’Esprit nous indique des terrains de rencontre dans le discernement que font les Provinces; nous verrons ce qui va en sortir.

    Dans le contexte de votre conférence, quels sont les principaux défis auxquels vous serez confronté au cours des prochains mois ?

    Au cours des derniers mois de 2018, nous aurons deux réunions importantes. C'est la première fois que toutes les équipes de formation de la CPAL, des noviciats, des philosophats, des théologats, des programmes de candidature et du Troisième an, se réuniront pour réfléchir sur les défis de la formation des jésuites aujourd’hui et de l’accompagnement adéquat nécessaire. Nous le ferons en octobre, à Porto Alegre, au Brésil. Le deuxième défi est de terminer – en ce qui nous concerne – le processus de discernement des préférences apostoliques universelles lors de la deuxième assemblée de l’année, en novembre. Ce processus a été positif et a impliqué non seulement des jésuites mais aussi des collaborateurs et collaboratrices ; il mobilise une grande partie des énergies apostoliques actuelles en vue de l’avenir de notre service.

    Qu’est-ce que vous vous rappellerez surtout de votre participation au Consiglio allargato du Père Général, en relation avec le processus de définition des préférences apostoliques universelles ?

    Au cours des deux dernières années, les présidents des Conférences ont eu cinq occasions de se réunir au sein du conseil élargi. C'est un moment exigeant, important, profond ; il implique un fort investissement d'énergies et aussi d’élargissement du regard. C'est une grande expérience de pouvoir participer à ce groupe d'environ 25 personnes venant de différentes parties de la Compagnie universelle, et de voir la richesse et la vitalité apostolique de la Compagnie, ainsi que les possibilités que nous avons d'avancer si nous la rendons de plus en plus unie et de moins en moins "distraite". Ce processus d'encouragement au discernement des préférences universelles a été judicieusement discerné. Tout cela a été réconfortant.

    [Original ES]


    Brief News Archives